vendredi 5 septembre 2008

ET C'EST LE TAG !

Taggée par Fay, je ne sais si je vais tagger à mon tour, ou, pour éviter cela, m'auto tagger moi-même X fois !
Il faut donc dire par décennie, comment on se voyait 10 ans plus tard...

Zéro : je nais et je me reçois des claques sur ma figure, ça commence bien, je ne voulais pas respirer ! La vie s'écoule à peu près normalement, il parait que j'ai un père qui m'adore.

Dix : je suis dans une école de fille, mon frère, presque jumeau est séparé de moi., dans la même école. Je rêve de le rejoindre, j'irai au même collège que lui. Mon père m'adore, d'une autre manière...

Vingt : ma mère nous fout, mon frère et moi, à la porte l'été, pour accueillir ses étudiants étrangers. Première rage de sa vie, c'est là qu'il va habiter chez ses futurs beaux-parents et moi, premiers rêves d'aller habiter, ailleurs, loin, très loin, à l'étranger, ce que je fais un an plus tard...

Trente : époque tourmentée de ma vie, je me suis mariée, j'ai vu le tunnel de la mort, je ne pouvais qu'attendre et voir la lumière...

Quarante : la vie se bouscule, c'est l'engagement politique, le désengagement marital, la recherche d'une stabilité professionnelle et l'espoir de me trouver et être moi-même. Je n'aurai pas d'enfant : grande tristesse et soulagement également, être maman à cet âge, c'est au minimum les 20 années suivantes qu'on doit l'assumer... Et le monde n'est pas rose...

Cinquante : j'espère m'être stabilisée, avoir la paix de l'âme, m'être trouvée, vivre un équilibre entre le matériel, le spirituel et... l'amour, enfin !

Soixante : vivre tranquille, avoir réalisé certains de mes rêves, avoir une petite maison et un jardin... où accueillir mes amis.

Soixante-dix : désolée, je ne vois pas si loin...

Allez, pour le fun, je vais tagger Sublime, même si je crois connaitre un peu ses rêves...

4 commentaires:

too banal a dit…

Chaque parcours est singulier voire unique.
Mais le fait de ne pas avoir d'enfant est une bonne chose. Le modèle qui prime veut que l'on enfante! Toute la société nous harcèle pour faire des enfants mais une fois faits, il faut vraiment assumer et assurer et c'est une gageure...
Au Maroc, il n'y a pas une ruelle qui ne grouille pas d'enfants! Mais pour quel avenir? Les parents ici, ne savent rien faire d'autres en dehors des enfants!
A bientôt!

P.S.: Merci, pour l'allègement de l'anti-spam!

Fleurdeblog a dit…

J'avais enlevé l'anti spam et j'ai eu plein de spams !!! Je l'ai remis et il est plus léger ? Tant mieux pour vous... Je sais que c'est pénible.
Tu sais, le statut d'une femme, divorcée, qui plus est, sans enfant, n'est pas forcément aisé non plus...

Fay a dit…

Tu vois, tu as joué le jeu ! Et ce n'est pas facile pour toi...
Je t'assure que je pensais que tu avais 35 ans au maximum !
à bientôt autour d'un autre café, sur une autre place au soleil ..
Bises

Fleurdeblog a dit…

T'es vraiment une chic fille, avec toi, je parais plus jeune... mdr...
Beh non, je suis vieille hi hi et toi, toujours aussi vivante et adorable. Gros bisous et d'ac pour un café où tu veux, sauf chez Sarko...