jeudi 9 octobre 2008

COLERE SOURDE MAIS PAS AVEUGLE

Colère sourde, voilà ce que je finis de faire : les peintures. Colère sourde contre celui qui me laisse les faire sans rien faire mais a l'air plutôt satisfait ! Je gronde intérieurement, ai hâte que cela soit terminé tout en sachant qu'il y a encore plein de choses à aménager, à faire dans l'appart. Non, ne pas crier à l'injustice, et c'est peut-être cela la force de la femme : ce que l'homme ne fait pas, eh bien le faire mais ne rien attendre d'eux. C'est officiel, divorce le 20 octobre à 15h30, rendez-vous à tous et à toutes juste après, c'est la méga fête mais monsieur le maire ne m'a toujours pas répondu quant au fait de me prêter le Palais Masséna pour l'occasion ! Parce que je le vaux bien...
Car, quoi de plus frustrant que de faire ce que l'on a déjà fait il y a deux ans, et pour lequel votre ex a touché du fric ?
Mon Palais Masséna, je le mérite !
Ou alors, le Musée de la Préhistoire, histoire d'y aller contempler mon ex...

C'est possible, monsieur Estrosi ? On peut le rajouter à l'ordre du jour du conseil municipal de demain ?

2 commentaires:

too banal a dit…

Tu peux jeter ton ex avec les pots de peinture vides!...C'est une bonne action!

Fleurdeblog a dit…

Pour l'environnement ??? T'es sûr ???