samedi 22 novembre 2008

MANIFESTATION CONTRE LA PRIVATISATION DE LA POSTE

Manifestation à Nice : départ de la gare SNCF.

Pour nos amis syndicalistes, ils peuvent demander les photos dans un format plus "haute définition" à cette adresse mail : fleurdeblog06@gmail.com

Cinq fédérations syndicales (CGT, Sud-PTT, CFDT, FO et CFTC) ont appelé les agents à une journée de mobilisation contre le projet de transformer l'entreprise publique en société anonyme le 1er janvier 2010, avant d'ouvrir son capital un an plus tard.

Contrairement à la précédente journée d'action, le 23 septembre, aucun appel à la grève n'a été lancé.

A Paris, le défilé a réuni des milliers de personnes - 12.000 selon les organisateurs, 2.150 selon la préfecture de police - entre la place de la Nation et le quartier de Bercy, où se trouve le ministère de l'Economie.

Le porte-parole de la Ligue communiste révolutionnaire, Olivier Besancenot, le sénateur socialiste Jean-Luc Mélenchon, la secrétaire nationale du Parti communiste Marie-George Buffet et le député européen PS Benoît Hamon étaient présents, tout comme plusieurs leaders syndicaux.

"Il faut discuter de l'avenir de La Poste, de sa modernisation, parce que la qualité du service public n'est pas au top aujourd'hui et nous sommes pour ce débat-là. Mais c'est incompatible avec l'arrivée de fonds privés qui vont forcément exiger de la rentabilité financière et non pas du service public", a dit à la presse Bernard Thibault, secrétaire général de la CGT.

"Nous demandons que La Poste reste 100% publique parce qu'on sait très bien par expérience - France Telecom, Gaz de France plus récemment - qu'à chaque fois qu'on a ouvert le capital d'une entreprise publique, peu de temps après elle a été privatisée", a déclaré Jean-Claude Mailly, le leader de Force ouvrière.

"Il y a unanimité sur le fait que le projet de La Poste est une mauvaise idée, surtout en ce moment", a déclaré à Reuters Nicolas Galepides, administratif de Sud-PTT.

"On veut changer pour que ça réponde vraiment aux besoins de la collectivité", a-t-il poursuivi. "Les utilisateurs lambda, les cinq millions de personnes qui viennent tous les mois chercher leurs indemnités sociales, les petites et moyennes entreprises, les grands émetteurs de courrier, etc : tout le monde doit être invité autour de la table pour dire ce qu'ils attendent de La Poste."

Des défilés et des rassemblements étaient aussi prévus dans plus de 80 villes comme Marseille, Laon, Niort, Brest, Nîmes, Bordeaux, Montpellier ou encore Perpignan.

La Poste a annoncé fin août qu'elle demanderait au gouvernement un changement de statut afin de pouvoir lever des fonds et faire face à la libéralisation totale du marché européen du courrier qui interviendra en 2011.

Le président de La Poste, Jean-Paul Bailly avait alors évoqué un montant de 2,5 à 3,0 milliards d'euros pour l'augmentation de capital.

Elizabeth Pineau, édité par Jean-Stéphane Brosse


Etaient présents à Nice en tant qu'élus, Jean-Christophe Picard, Robert Injey, Paul Cuturello...

Et il y avait William !




























4 commentaires:

Anonyme a dit…

IL Y AVAIT LE COUPLE MOTTARD EGALEMENT C ESt honnete DE LE PRECISER !

Fleurdeblog a dit…

Inutile de crier. Je ne savais pas qu'ils étaient là, je n'ai pas fait l'inventaire de toutes les personnes présentes.
Vous êtes bien hargneux(ses) !

Il serait honnête (courageux) de signer...
anonyme...

Jean-Christophe Picard a dit…

Mille mercis pour les photos, Florence !

Par contre, une petite précision : je ne suis pas élu. ;-)

Fleurdeblog a dit…

Oui je sais, lol, sauf dans ton parti... Précision importante, certes. Mais tu y arriveras, j'en suis sure !
C'est quand tu veux pour d'autres photos, n'hésite pas !