mardi 18 novembre 2008

IL SUFFIRA D'UN SIGNE ?

S'agissait-il d'un signe ? Hier soir à l'Archet, il y avait trois mignons petits oiseaux qui se tenaient sur une branche, le troisième n'était que de passage, et des deux qui restaient, il y en avait un qui ne lâchait pas prise, il était toujours au-dessus, faisant comprendre à l'autre (à coups de bec) qu'il resterait au-dessus, et ce, malgré les argumentations de l'autre...

Bertrand Delanoë qui donc lance un appel à ceux qui l'ont soutenu, de voter pour Martine Aubry. Déjà, Pierre Moscovici qui l'avait rejoint, attirant vers lui des militants DSKistes, ce qui voudrait dire qu'une partie de ces militants devraient donc rejoindre Aubry.
Restent les Jospinistes... Ben moi, désolée, mais quelqu'un qui s'est retiré aussi misérablement après un cuisant échec (pour moi, calculé...) en 2002, eh bien, il n'a pas à revenir, même en coulisses.
Tout ça, c'est du vieux et du réchauffé.
J'ai beau me dire, même si j'étais tentée par Martine Aubry, ne serait-ce que pour Delors, la fille n'est pas le père, (et même si certaines peuvent être mieux que leur père...), même si elle représente pour moi, l'image de la gauche traditionnelle, et travailleuse, et réfléchie, j'ai beau me dire...
Que la façon dont on s'entoure de personnes, au delà des idéologies, si la trame principale tient la route, si un nouveau souffle pouvait simmiscer sur le parti, je crois bien que cela ne ferait pas de mal.
L'ancrage à gauche (quel mot à la mode ces temps-ci...) est important. Mais, au delà du mot, mal choisi d'ailleurs, vient l'image. Et si l'image n'est pas forcément représentative du moi profond, elle en donne une idée assez concrète d'un devenir immobile. Le monde a changé, et, même si nous nous devons de nous garder de dérives libérales, notre parti doit évoluer, comme un navire au pavillon bien affiché, en haut de sa proue, sur le mât de cocagne, socialistes et fiers de l'être, socialistes en reconstruction. La France n'a pas le temps d'attendre sa reconstruction, elle doit se faire à chaud. Elle doit se faire dans le mouvement.
Je reste persuadée que la présidentiabilité est un des enjeux majeurs de cette élection. Quoi que l'on en dise. Et je ne suis plus si certaine, depuis la prise de son poste au FMI, l'histoire "coquine" excusée certes, de Dominique Strauss-Kahn, que celui-ci soit en mesure de représenter la gauche, non pas auprès des militants, mais des Français. Il ne l'est plus pour moi. On ne voit que trop bien les manoeuvres de Nicolas Sarkozy à préparer le terrain de la prochaine échéance électorale présidentielle.
Je pourrais pérorer ainsi encore bien plus mais le filet de réflexion que j'ai envie de lancer, c'est : voulez-vous une alternative à une politique de droite dure et implacable pour les couches populaires, les couches moyennes ? Si cette politique touche également également les couches moyennes, ne trouvez-vous pas logique une alliance avec le Modem ? N'est-ce pas le seul moyen de gagner ?
Et, le seul moyen de garder une identité socialiste, n'est-il pas de nous unir ? Mais de nous unir de façon intelligente ? Constructrice.
Le vote est une chose. Nos actions, réflexions plus demandeuses de temps doivent suivre.

Quelle est la priorité pour les Français(es) aujourd'hui ?

Les filets sont lancés, les petits oiseaux se sont envolés... Ne leur donnons pas un air vicié à respirer...

Ni un mur invisible contre lequel taper le bout de leur bec !

6 commentaires:

Xavier a dit…

Gentis petits oiseaux La mauvaise saison commence pour eux aussi
Amities
Xavier

laurence a dit…

Tu as raison il faudra toutes les bonnes volontés pour virer ce qu'on a actuellement. Martine Aubry est la fille de Jacques Delors ,certes ,mais elle n'est pas celui-ci. D'autre part elle va nous resservir du déjà vu, tous ceux qui doivent laisser la place et qui ne veulent pas de changement, les Fabius, Lang et compagnie tous plus indécrottables les uns que les autres.Pauvres socialistes, ils me font pitié avec leur égo surdimentionné, leurs querelles de personne, et surtout ce désir de ne rien voir bouger.10 voir 15 ans de Sarko nous attendent s'il n'y a pas un sursaut dans les rangs, et je suis atterrée de voir qu'ils ont l'air de s'en foutre royalement.Tous les autres socialistes européens ont réussi cette mutation, c'est à croire que les nôtres sont trop cons (pardon pour ce mot, mais c'est tout ce qu'ils m'inspirent je n'ai pas d'expression plus imagée)pour y parvenir.J'espère que les militants vont faire bouger les choses et montrer à tous ces aveugles, que la base veut le changement, et montrer à certains que l'heure de la retraite à sonné.Bonne soirée Florence

Fleurdeblog a dit…

Qu'ils ont de la chance, les oiseaux... Je vais peut-être m'envoler aussi... La terre est vaste. Même si on dit que le monde est petit. Il serait peut-être temps que je mette les pieds dans le plat, comme on dit, mais il y a certains plats que l'on digère mal. Et apparemment, je ne suis pas la seule.

too banal a dit…

Il faut un cataclysme pour se débarrasser des dinosaures!
Bonne nuit et à bientôt!

la mouette a dit…

ba !!! ba !!!!!
moi ...je ne regarde que les petits oiseaux , parce que la politique ça me g ............. le jour où tout ira bien les poules auront des dents.
bisous et bonne soirée

Fleurdeblog a dit…

Demain, je vote quand même, na ! Grrrrr