dimanche 14 décembre 2008

AMITIE, HONNEUR, LA VIE...

Un peu fauchée ces temps-ci, le cinéma me manque. Les grands films, les grands acteurs, les "incontournables"... Alors, je me repasse des films.
Hier soir, un film d'horreur, brr...
Aujourd'hui, ce film, et il me fait plaisir. 36 quai des orfèvres.

Principaux acteurs :
- Daniel Auteuil, dans le rôle de Léo Vrinks
- Gérard Depardieu dans le rôle de Denis Klein
- André Dussolier dans le rôle de Robert Mancini

Mais également Francis Renaud dans l'émouvant rôle de "Titi" et Catherine Marchal pour Eve Verhagen, une femme dans un monde d'hommes.

Il montre, certes, les arcanes d'un univers de la justice, la police. La Police avec un grand P, plutôt, car il y a plusieurs polices. En fait, c'est un système très complexe. Tout ce que l'on en connait, on le voit dans les films.
Ou ce que l'on côtoie tous les jours, et ce n'est pas forcément la meilleure image que l'on peut en garder.
Et pourtant, c'est un thème qui mérite d'être approfondi, comme dans ce film où l'on apprend à connaître l'homme (ou la femme) qui se cache derrière cette "image" prémâchée de tous les jours. Je suis certaine que la plupart de nos concitoyens ne gardent que l'image des PV !
Avec l'histoire des hommes, se mêlent également les arcanes du pouvoir, l'éthique, et le monde des "voyous" traqués, avec lesquels ils pourraient finir par se "confondre", les bons tuyaux demandant certaines concessions, les concessions certaines dérobades à l'éthique. Comme cela est le cas partout, la valeur du "corps" est également une part de la valeur de l'homme, du chemin de vie que l'on s'attribue et que l'on tente, malgré tout, de diriger vers la destination que l'on s'est fixée, le but qui donne sens à notre vie.
Ce qui me reste de ce film, ce sont surtout l'honneur, l'amitié qui peuvent unir un corps de justice, si ce mot garde encore un sens à nos yeux.
De grands rôles, tenus par de grands acteurs, dont la preuve n'est plus à faire, si vous me permettez ce "jeu de mot" dans un univers où il fait loi...

Il est difficile de trouver des articles sur les différentes organisations du corps judiciaires mais j'ai trouvé cela :

LA POLICE NATIONALE :
Il est dans la déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789 que
* "La garantie des droits de l'homme et du citoyen nécessite une force publique ; cette force est donc instituée pour l'avantage de tous, et non pour l'utilité particulière de ceux à qui elle est confiée" (art. 12) ;
* "pour l'entretien de la force publique, et pour les dépenses d'administration, une contribution commune est indispensable ; elle doit être également répartie entre les citoyens, en raison de leurs facultés" (art. 13).
En droit français il est possible de distinguer plusieurs types d'actions de police :
* la police administrative est la prévention des troubles à l'ordre public sous toutes leurs formes ;
* la police judiciaire vise à la constatation des infractions à la loi pénale, au rassemblement des preuves (qui peut inclure l'aide des services de " police scientifique " ) et à la recherche des auteurs d'infraction.
Néanmoins, cette distinction entre police administrative, qui serait préventive, et police judiciaire, qui serait répressive, n'est pas absolue.
La police recouvre diverses missions parmi lesquelles :
* le renseignement
* la police judiciaire
* la police aux frontières
* la sécurité publique
* l'ordre public
Au sein de la Police Nationale, ces missions sont confiées à des structures différentes qui parfois interviennent dans le même domaine de compétence :
* Renseignements Généraux : Renseignement sur les activités politiques, économiques et sociales, les courses et les jeux. Lutte contre l'immigration irrégulière, lutte contre le terrorisme.
* Surveillance du Territoire : Lutte contre le terrorisme, contre renseignement en matière économique et protection des intérêts de la nation.
* Police Judiciaire : Lutte contre la criminalité organisée, lutte contre la délinquance en matière sexuelle, financière, de traite des êtres humains, lutte contre les multi récidivistes et la délinquance itinérante.
* Police Aux Frontières : Surveillance des frontières, lutte contre l'immigration irrégulière et les filières, lutte contre l'emploi dissimulé, mesures administratives concernant l'emploi des aéronefs.
* Sécurité Publique : Protection des personnes et des biens, lutte contre la criminalité et la délinquance, police de la route, sécurité de proximité, ordre public en milieu urbain.
* Compagnies Républicaines de Sécurité : Police de la route, ordre public en zone urbaine, surveillance des grandes manifestations populaires, surveillance des plages et intervention en massifs montagneux.
Beaucoup de forces de sécurité effectuent les missions de sécurité intérieure. La Police Nationale, la Gendarmerie Nationale et les polices Municipales. Les effectifs de la Police Nationale sont administrativement rattachés au Ministre de l'Intérieur tandis que ceux de la Gendarmerie Nationale sont militaires et dépendent donc du Ministre de la défense. Dans les faits, la mission de sécurité intérieure est essentiellement assurée par deux institutions : la Police nationale française et la Gendarmerie nationale. La police municipale qui dispose d'une partie seulement des pouvoirs de police dépend, comme son nom l'indique, des communes. Le syndicat de police majoritaire est Alliance Police Nationale.

LA GENDARMERIE NATIONALE :
En France, la gendarmerie nationale est une force de police à statut militaire subordonnée au ministère de la Défense pour les missions militaires et sous tutelle du ministère de l'Intérieur pour les missions de police (la Police nationale dépend du ministère de l'Intérieur).
Les gendarmes sont habituellement chargés du maintien de l'ordre dans les zones rurales et les zones dites « péri-urbaines », alors que la police nationale est chargée des zones urbaines.
La gendarmerie assure des missions diverses qui font sa spécificité :
* Missions administratives : maintien de l'ordre, assistance et secours, circulation routière, police administrative.
* Missions judiciaires.
* Missions militaires : défense opérationnelle du territoire, préparation de la mobilisation, police militaire.
Ce corps de métier a été créé à l'origine au Moyen Âge, pour mater les révoltes des pieds bleus, teinturiers qui poussés par les corporations manifestaient, désespérés de l'enlisement de leur métier. On les appelait alors les gens d'armes.
Héritière de la maréchaussée, qui était alors sous la direction de maréchaux et connétables, elle s'était vu confier des missions de justice et de police militaire.
* 1373 : ordonnance de création de la maréchaussée de France
* 1536 : édit de Paris définissant les missions ( surveillance des "grands chemins")
* 1720 : création des brigades (4 à 5 hommes tous les 15 à 20 km)
* 1791 : la Maréchaussée devient Gendarmerie nationale (voir Gendarmerie sous la Révolution).
La gendarmerie est régie par deux lois :
* (abrogé par le Code de la Défense) loi du 28 germinal an VI (17 avril 1798)
* décret organique du 20 mai 1903
Participation aux conflits :
* il y 5 batailles inscrites sur le drapeau
o Hondschoote1793
o Villodrigo 1812
o Taguin 1843
o Sébastopol 1855
o Indochine 1945/1954
* de 1984 à aujourd'hui.
o Liban
o Algérie
o Kosovo
o Rwanda
o Côte d'Ivoire
o Bosnie-Herzégovine, Centrafrique, Macédoine...
* la devise est : "Pour la Patrie, l'Honneur et le Droit"
Dirigée par Pierre Mutz jusqu'en 2004, la Gendarmerie nationale l'est à présent par le général d'armée Guy Parayre. C'est la première fois qu'un militaire occupe cette fonction depuis 1947. Les civils ayant occupé précédemment cette fonction étaient traditionnellement issus soit de la magistrature soit du corps préfectoral.
La gendarmerie est divisée en plusieurs métiers. Elle est présente sur l'ensemble du territoire Français et effectue des missions militaires à l'étranger.
Effectifs 2005 : 103 866 personnels (dont 86 038 d'actifs). Les personnels militaires de la gendarmerie nationale se répartissent en :
* 4 169 officiers et 75 842 sous-officiers de gendarmerie ;
* 154 officiers et 3 729 sous-officiers des corps technique et administratif ;
* 15 757 volontaires aspirants issus du volontariat (AGIV) et gendarmes adjoints volontaires (GAV) ;
* 2 011 personnels civils se répartissent en fonctionnaires, ouvriers d’État et contractuels ;
* 40 000 personnels de réserve utilisés en fonction des besoins du service. Cette réserve n'a pas encore atteint la plénitude de ses effectifs.

  • Il y a 2 années
Il faut savoir que la Gendarmerie, qui normalement dépendait du Ministère de la Défense devrait se voir passer la main au Ministère de l'Intérieur au 1er janvier 2009.
Article de l'Express.

Bien contente que Klein soit assassiné à la fin du film... Même s'il y a de nombreux règlements de compte dans ce film, il y a un code de l'honneur. Où est le bien, où est le mal ?
L'épineuse question qui dépasse de bien loin le simple raisonnement de qui est gentil ou qui est méchant... Cela me rappelle le livre écrit par Barbara (Il était un piano noir)... Et bien de choses vécues dans ma vie.
Ce qui me fait "envie" ? Cette image d'équipe fortement soudée. Tenue par un homme. Ces entrelacements de vies aussi, faits de liens qui se tissent ou se défont. De routes qui se séparent ou se rejoignent. De ce que l'on retient de la vie. Ce que l'on en attend. Ce que l'on attend pas mais que l'on provoque, plutôt. Car la vie n'est pas (ou ne doit pas être) une série d'épreuves que l'on subit mais des moments où l'on apprend. Toujours et encore.

Encore et toujours.

4 commentaires:

la mouette a dit…

hé ! bien , je vais avoir une grosse tête depuis le temps que j'enregistre !
toi aussi tu es fauchée! c'est la grande mode , de nos jours!ça fait chic
bisous et bonne semaine

Goellia a dit…

J' ai adoré ce film aussi.....Je l' ai vu au ciné et revu chez moi en dvd......Oui fauchés.....Je crois que bon nombre de personne dont nous faisont parti le sont......hélàs.......Sinon tout va bien.....
Gros bisous Flo

Tigwenn a dit…

Le cinéma devient un luxe! C'est très cher, je trouve! Alors moi aussi, je me contente de rediff, de DVD...
Bonne soirée!
Bisous.

Fleurdeblog a dit…

Bon, ok, on va ouvrir un "club des fauché(e)s" !!! moi aussi je trouve que le cinéma c'est trop cher alors pareil, DVD ou enregistrements

Big énormes bisous !